Ray Wang – Engagement Applications

We’re just at the beginning. I think we are missing a lot of things. I mean what we are trying to accomplish is a category of applications I’m calling ‘engagement applications’, and these engagement applications have to be able to deliver information in right time, not real time but right time, based on context, like location or context such as semantic, or context such as the relationship you’re in. Right, because afterwards if you want to get more technical.. I dunno how technical you are, so if I get too technical or not technical.

So, the things, for example, on role-based security, that’s going to dictate what I share with you. And the elements in complex event processing that going to determine the rules in our rooms, of each interaction that I’m going to automate over time. Right, so the soft learning mechanism and predictive tools that organize and drive correlation. So we need to put these together and then we need action frameworks that create offers or suggestions that tie back to our networks, tie back to other data, right. So it would living in that kind of engagement world where the engagement of, you, between a person to person or person to machine or machine to machine becomes very important and so, how we structure this new world, of not just peer to peer, its almost machine to machine, those individual relationships.

That’s really where the power is going to come from, it’s how we understand the individual.

Autres vidéos

Julian Stodd - Change has to be co-created and co-owned

Julian Stodd - Change has to be co-created and co-owned

Si on regarde la police, les responsables disent "nous sommes déterminés à éliminer le sexisme, et le racisme, et l'homophobie". Et ils sont sont sans doute, vous savez, ils veulent vraiment changer. Mais pourtant, ces messages ne se diffusent pas et restent sans effet, parce que n'importe quelle sorte de changement doit être co-créé et co- possédé à tous les niveaux de l'organisation. Aussi, je pense que le plus grand changement, la chose que j'ai vraiment essayer d'accomplir avec les gens[...]

Julian Stodd - A model of how cultures fail

Julian Stodd - A model of how cultures fail

Je travaille sur un modèle de comment les cultures échouent en essayant de l'orienter autour du coût d'adhésion à une culture. Ainsi, si vous travaillez en ce moment pour une compagnie pétrolière. En termes gouvernementaux ou industriels, les compagnies pétrolières sont bonnes parce qu'elles sont grosses et génèrent beaucoup d'argent et elles génèrent, elles payent beaucoup d'impôts et elles permettent aux lumières de s'allumer et me permettent de charger mon iPad. Aussi, quels que soient mes sentiments envers l'anergie verte[...]

Julian Stodd - Knowledge itself is kind of irrelevant

Julian Stodd - Knowledge itself is kind of irrelevant

Je pense que le challenge pour les individus, parce que la nature de l'emploi est tellement différente maintenant, et tellement court-termiste, est que la formation formelle et l'apprentissage ont tendance à être très réactifs et à court terme et basés sur des projets. Aussi personne - dans un contexte où vous gérez votre propre carrière et avez vingt emplois - personne n'a de vision sur la manière dont vous développez vos talents, pour être un grand leader ou être meilleur à[...]

Julian Stodd - They are disenfranchised because of cultural constraints

Julian Stodd - They are disenfranchised because of cultural constraints

La technologie nous permet clairement de collaborer de différentes manières, de réfléchir de différentes manières, de publier de différentes manières. Il y a une part importante de moi-même qui vraiment - je vois ça comme une bonne chose, une grande chose, cela donne de l'autonomie et du pouvoir. Et je travaille avec une organisation globale qui travaille avec des femmes dans les pays en voie de développement pour leur donner accès à l'apprentissage de compétences professionnelles, afin qu'elles puissent gérer[...]

Julian Stodd - There is still great potential in brands

Julian Stodd - There is still great potential in brands

Je pense que le challenge auquel elles font face est que beaucoup d'entreprises sont construites sur ce qu'elles considèrent être des business modèles inébranlables. Mais ce que nous avons vu, et par exemple pour les services financiers, nous avons vu qu'elles sont défiées par de nouveaux modèles très petits, très agiles, de niche, qui arrivent, prêts sur salaire, micro crédits et banque mobile. Et puis nous avons vu cela très nettement dans le retail. Je veux dire, nous avons vu l'érosion[...]

Julian Stodd - The walls of the office mean nothing

Julian Stodd - The walls of the office mean nothing

Beaucoup des - si vous voulez, des dynamiques sociales qui concernaient le travail - au coeur du contrat social il y avait: "vous nous donnez votre temps". Vous savez, vous nous donnez votre temps en échange d'un salaire régulier. Vous abdiquez, vous renoncez à certaines libertés, en termes de ce que vous pouvez faire et vous vous conformez à des règles et des procédures et vous vous fondez dans la marque, en échange d'une paye régulière. Et en échange, nous fournissons[...]

John Bordeaux - The language is they want to change

John Bordeaux - The language is they want to change

Vous savez, c'est drôle. Le langage est qu'ils veulent changer. E" lorsque vous mettez cela sur la table, les gens pensent "Oh vous savez, nous avons la culture idoine pour le social business, parce qu'ils veulent changer. Et, là encore, j'ai eu le privilège de travailler avec de grands clients à l'international. La plus grande partie de ma vie c'est passé avec le secteur public. Je travaille maintenant pour le secteur privé depuis quelques années, et c'est édifiant. Mais lorsque[...]

John Bordeaux - It is the community not the corporations

John Bordeaux - It is the community not the corporations

La dernière fois que les entreprises se sont davantage impliquées dans la société civile, nous avons eu des villes ouvrières et des enfants travaillant dans des ateliers clandestins. Je préférerais qu'elles ne se soient pas investies dans leurs systèmes actuels d'incitations et de notions de résultats trimestriels. Non, je préférerais que les entreprises soient plus impliquées. Et vous voyez de quelle manière, non ? Dans le système éducatif, les talents du 21ème siècle, je peux voir quelques initiatives ici et[...]

John Bordeaux - We are disengaged with where our work is being done

John Bordeaux - We are disengaged with where our work is being done

Un des aspects sombres est que je peux dire que je collabore parce que mes coéquipiers se rencontrent plusieurs fois par semaine et cela ne nous prend pas trop de temps; c'est plutôt rapide; nous sommes géographiquement éparpillés. Mais si la hiérarchie de la réunion - si la dynamique de la réunion, et la dynamique des conversations, et l'état d'esprit autour de la table est autour d'une seule idée, en fait je prends un raccourci. Je dis que je collabore mais en[...]

John Bordeaux - The true nature of the network economy

John Bordeaux - The true nature of the network economy

Et le plus - le plus tôt nous pourrons réaliser que tous les réseaux sont connectés, et nous déciderons de nous débarrasser de ces choses - et mettre des barrières, oh, personne n'y croit plus. Vous savez, c'est n'importe quoi. C'est complètement faux pour une raison, un être humain sera sur votre réseau, puis il rentrera chez lui et se mettra sur son réseau personnel, et vous reliez juste les réseaux. Je veux dire, soyons franc sur la sécurité nationale.[...]

Comments over the web

Loading Facebook Comments ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>