Serge Soudoplatoff – Modèle en réseau contre modèle hiérarchique

Ce qui est sûr c’est que le modèle en réseau est redoutablement efficace dans un monde qui est très contraint. Maintenant il n’est pas sans poser des problèmes, le modèle en réseau. C’est que ça nécessite énormément de formation, ça nécessite beaucoup d’efforts sur, ben je dirais finalement, rendre les gens beaucoup plus responsables, c’est un modèle qui est à la fois plus efficace mais qui est plus fragile. Donc dans le temps il nécessite énormément d’efforts de la part des dirigeants, quoi. Alors que le modèle en hiérarchie, ben on lance, et puis après, voila quoi. Si on n’est pas content d’un responsable, on change le responsable, et puis on a l’impression que tout est résolu, quoi. Alors, est ce que c’est un modèle universel, moi je n’en sais rien, pour l’instant j’ai pas assez de recul là-dessus, je pense que oui dans des modèles à beaucoup d’interactions, il est plus efficace. Je veux dire on l’a bien vu dans le cadre du logiciel libre. Finalement le logiciel libre est exactement ce modèle-là, sauf qu’il n’y a pas d’entreprise qui le supporte, mais le modèle du logiciel libre a quand fait pas mal ses preuves face au, justement, au modèle traditionnel des, ben des grands éditeurs de logiciels, quoi.

Dans le même état d’esprit, je dirais, c’est un peu une des réflexions que commencent à se poser certains dans le monde de la pharmacie, par exemple. Le modèle de la pharmacie, c’est le modèle de Microsoft Windows. C’est on dépense des milliards de dollars pour fabriquer un produit qu’on va mettre sur le marché au bout de 10 ans dont on sait même pas si il va se vendre. Bon j’exagère un peu, mais on n’en n’est pas loin, quoi. Donc, dans certains domaines, le logiciel libre, il a déjà fait ses preuves. Alors est-ce qu’il est répétable partout, est-ce que Boeing ou Airbus, ben… Airbus, c’est plus ou moins aussi un cas de figure d’une entreprise en réseau. Alors elle a encore des hiérarchies, mais Airbus c’est un cas typique d’une entreprise en réseau. Donc qui a quand même fait un peu ses preuves, quoi. Même si c’est pas 100% en réseau, mais on n’en n’est pas loin quand même.

Autres vidéos

Serge Soudoplatoff - Co-designer avec les clients

Serge Soudoplatoff - Co-designer avec les clients

D'abord, dans beaucoup de secteurs, les clients sont en avance. C'est à dire que les clients sont déjà en réseaux. Ils sont dans les forums de discussion, ils sont dans les réseaux sociaux, donc les clients sont déjà en réseaux. Alors ça ça pose beaucoup de problèmes pour beaucoup d'entreprises qui estiment que c'est encore à elles de mettre la main sur le design. Donc si vous voulez, je commence à voir des exemples intéressants de co-design. Alors co-design, ça[...]
Serge Soudoplatoff - Les patrons doivent abandonner le "je"

Serge Soudoplatoff - Les patrons doivent abandonner le "je"

Pour moi le problème de la saturation de l'information, c'est justement le problème qu'on sait pas bien utiliser tout un tas d'outils qui viennent du web 2.0. Pour moi, un des outils les plus mauvais qui soient, c'est l'email. J'envoie un email à 10 personnes, qui font un reply à 10 personnes, qui refont un reply à 10 personnes, et caetera. Là où finalement des logiques de type soit statusnet, soit des walls à la facebook, apparaissent beaucoup plus pertinentes.[...]
Serge Soudoplatoff - A propos de la valeur dans l'usage

Serge Soudoplatoff - A propos de la valeur dans l'usage

Le rôle de l'entreprise c'est de vendre des produits ou des services qui satisfont les clients. Ce que ça remet en question, c'est l'idée de l'origine de la construction de ces produits et services. Et c'est ça qui est perturbant, mais ce que les entreprises ne comprennent pas c'est que elles s'imaginent souvent, moi j'ai eu des cas de figure, elles s'imaginent souvent que ça veut dire que leur… comment ça s'appelle… leur savoir-faire est remis en cause, or, ce[...]
Serge Soudoplatoff - Faire redescendre la valeur dans l'entreprise

Serge Soudoplatoff - Faire redescendre la valeur dans l'entreprise

Ben, ça nécessite que le patron ait, allez on va dire les choses franchement, qu'il ait un état d'esprit communiste, c'est à dire que déjà, je rigole hein, c'est à dire que déjà le patron se soucie de la répartition de la valeur au sein de l'entreprise. C'est à dire qu'une entreprise qui veut échapper au modèle hiérarchique doit déjà faire un effort de se dire, la valeur, c'est pas quelque chose qui vient de l'entreprise et qui est apporté[...]

Comments over the web

Loading Facebook Comments ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *