Harold Jarche – Are we going to go into a dark age?

En matière de le changement organisationnel ne suffit pas nous avons besoin de changement sociétal, et bien, j’ai mentionné Steven Berlin Johnson et son livre “Where Good Ideas Come From”. Il en a récemment écrit un autre, appelé “Future Perfect”. Et il parle de cela, en fait la plus grande partie du livre parle de cela, des modèles et de la gouvernance des rôles, et il revendique le terme “Peer Progressive”. Il dit qu’il ne s’agit ni de gens de droite, ni de gens de gauche. Ce sont des gens qui comprennent, toutes tendances confondues, qui comprennent la valeur de la technologie internet et de la façon dont elle connecte les individus. Ils comprennent la collaboration, la coopération, et veulent faire des choses pour améliorer la société.

Et je pense que cette sorte… nous sommes au stade où nous essayons de changer nos structures de gouvernance. Nous essayons de changer nos institutions. Il y a un questionnement sur la religion, et un questionnement sur la manière dont les entreprises sont organisées. Il y a… vous avez parlé de l’éducation, personne ne semble satisfait de notre système éducatif. Et je pense qu’une des raisons en est que c’est un système. Et en même temps il y a un contrepoint à tout ça, dans le sens où, lorsque le mouvement Occupy s’amplifie, vous avez davantage de brutalité policière. Vous avez […] les gens protestent contre le système bancaire; vous commencez à voir la Banque Centrale faire des choses assez intéressantes question manipulation des monnaies. Tandis que les gens mettent la notion même de religion en question, vous avez le fondamentalisme religieux qui contre balance cela.

Sous beaucoup d’aspects, nous sommes dans une situation semblable à ce qui existait pendant les guerres de religion en Europe. 150 ans après l’invention de la presse à imprimer, c’était aux alentours de 1600; l’Europe était en guerre, non ? L’Eglise était remise en question. Les princes se rendaient compte qu’il y avait cette nouvelle tech… Ils n’ont pas parlé de nouvelle technologie, mais bien des mots circulaient à travers les livres et les imprimés et des choses comme ça. La Bible était traduite dans des langues autres que le latin, mais c’était une vilaine époque, on avançait et on reculait, c’était la création de l’Inquisition espagnole et tout ça. Nous sommes entrés dans l’âge de l’électricité il y a 150 ans… le télégraphe a été inventé autour de 1850… et je crois que ce que nous voyons à présent, ce qui se passe avec l’électrification de la communication, c’est la remise en question de toutes ces institutions qui sont vieilles de plus de cent ans.

Le point est: allons-nous entrer dans une époque d’obscurité ? Cela sera-t-il… les forces de la réaction vont-elles gagner ? Cela va-t-il devenir le Meilleur des Mondes ? Allons-nous vivre 1984 ? Cela va-t-il être un peu mieux que ça ? J’aimerais… Je veux dire, j’ai des enfants qui veulent que le monde soit équitable, et puis nous avons tous ces gros problèmes tels que le changement climatique, la pollution, qui sont de vrais problèmes, et là la crise économique n’est pas un vrai problème, c’est artificiel. Mais la pollution, le changement climatiques, eux, sont réels, et nous devons trouver comment nous en occuper.

Je pense que la seule chose qui puisse nous aider, c’est, à nouveau, 2 milliards de personnes connectées. Regardez les découvertes scientifiques de ces 10, 20 dernières années. C’est réellement hallucinant. Les gens ne réalisent pas à quel point nous en savons plus, avec les cellules souches, avec la révolution nano- bio- techno- en cours. La somme de technologie disponible dans nos portables, et tout le reste. La technologie est en fait la seule chose qui je pense va réellement nous aider à nous sortir de là, si nous l’utilisons correctement, en termes de meilleures entreprises, meilleures organisations, meilleures démarches. Et, connaissant mon centre d’intérêt pour la collaboration, la coopération… pour tirer le meilleur du potentiel social et humain des individus. Parce que la plupart des gens veulent faire un bon travail, et veulent le faire bien. C’est ce à quoi je crois.

Autres vidéos

Harold Jarche - Innovation comes from the edges

Harold Jarche - Innovation comes from the edges

Je veux dire que la technologie de l'impression 3D est... je pense que cela va être aussi révolutionnaire que l'internet, et vous allez voir des gens créer fabriquer toutes sortes de choses pour leur propre utilisation et que ces... Et je veux dire que c'est peu cher et que lorsque les matières premières se diversifieront et non pas juste des plastiques, vous allez juste... Je crois que nous allons voir se passer des choses très intéressantes et ça se passe[...]
Harold Jarche - I think that we're actually going to become more human

Harold Jarche - I think that we're actually going to become more human

Une chose... Je vais donner un exemple de la façon dont j'ai changé. Lorsque j'ai commencé, il y a 10-15 ans, à beaucoup utiliser le web, et à l'utiliser comme source d'information; à ne plus aller à la bibliothèque, mais à aller sur l'internet. A ne plus lire de magazines mais à récupérer des choses en ligne, la plupart de mes sources d'information étaient des sites. C'était des trucs d'information. Cela pouvait être un flux de news, cela pouvait être[...]
Harold Jarche - We're going to see some other interesting stuff coming

Harold Jarche - We're going to see some other interesting stuff coming

Mais comme l'a dit William Gibson, le futur est déjà là, il n'est simplement pas distribué régulièrement. Et si vous allez aux marges de la société, et voyez ce qui arrive lorsque des choses... ou bien vous ne pouvez pas le faire seul, ou bien si en fait, il y a des manières crowdsourcées de faire les choses seul. Il y a tout ce mouvement solidaire de "nous allons partager des choses. Nous n'allons pas partager de l'argent". Le co-voiturage que[...]
Harold Jarche - We're stuck in an old organizational model

Harold Jarche - We're stuck in an old organizational model

Je veux dire que nous sommes coincés dans un vieux modèle organisationnel. Si vous considérer l'entreprise en tant que modèle, c'est... les directeurs généraux ont une responsabilité. Ils ont la responsabilité fiducière comme ils l'appellent, et leur responsabilité consiste à augmenter le profit, et ils peuvent réellement aller en prison s'ils ne maximisent pas le profit de l'entreprise, c'est leur travail. Maintenant, dans quelques états américains, comme la Californie, ils expérimentent avec la B-Corporation, et une B-Corporation est autorisée à avoir[...]
Harold Jarche - The internet just makes the dysfunctions very obvious

Harold Jarche - The internet just makes the dysfunctions very obvious

Aussi qu'il s'agisse du CEO prenant une décision, ou d'un groupe de personnes, ils doivent prendre des décisions en temps réel avec le client, "okay ce client a un problème. Nous allons résoudre le problème du client", parce que c'est le principe, et maintenant nous avons ce nouveau principe, qui est: la priorité numéro un est de résoudre le problème du client. Mais nous ne résolvons pas sont problème de manière isolée. Nous résolvons le problème du client, et nous[...]
Harold Jarche - Organizations are going to have to be more connected

Harold Jarche - Organizations are going to have to be more connected

C'est parfois attribué à McLuhan, parfois à Churchill. "Au début, nous transformons nos structures, puis nos structures nous transforment", et nos organisations actuelles sont en quelque sorte le produit de la seconde ère industrielle. La première ère industrielle était mue par la machine à vapeur. La seconde ère industrielle par le moteur à combustion interne, et le pétrole et ses dérivés, et ensuite nous avons créé les grandes entreprises. Standard Oil étant une des premières de ces grandes entreprises à[...]

Comments over the web

Loading Facebook Comments ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *