AM McEwan – Industrialization has started to incorporate diversity

Oui, il y a eu une manière optimale. Lorsque vous construisez un navire, c’est un énorme investissement, qui requiert un écosystème de fournisseurs, l’ingénierie de la fourniture d’acier, et les ingénieurs et l’appareillage et tout le reste. Vous n’allez nulle part sans cela. Les gens doivent venir là où il y a du travail, et on seulement là où il y a du travail, mais ils vivent dans la même ville. Et j’ai grandi dans une ville qui était en train de mourir parce que les navires étaient remplacés par des avions. Et les navires qui étaient construits l’étaient par les Coréens.

Aussi, lorsque l’on parle de, vous savez, déclin économique, c’est une autre des raisons pour lesquelles je suis si difficile, je pense que, ok, ne me parlez pas de déclin économique. Ma vie entière s’est passé à observer les répercussions du déclin économique. Et il ne s’agit pas que d’une industrie, ce sont des communautés entières. Aussi.. Mais… Aussi l’industrialisation a, jusque très récemment, impliqué une façon unique de faire les choses.

Mais ce n’est pas tout à fait vrai parce que, et à nouveau, si vous regardez à partir des années 80, il y a cet article brillant d’un homme qui s’appelle Denison, et si cela vous intéresse, il précède Alex Osterwalder, qui parle de business model innovation. Et en fait, ce que Denison, commence à expliquer, c’est la manière dont les chaînes de valeur et les réseaux de valeur ont commencé à évoluer. Et ce qu’il a dit, si vous regardez… Je pense que ça a à voir avec ce dont vous parlez, suivez-moi si vous voulez bien… Et une des meilleures méthodes, le Lean concernait initialement l’efficacité, comment réduire le gaspillage. Mais il ne s’agissait pas de redessiner la chaîne de valeur. Il s’agissait d’apporter au client ce que vous lui aviez toujours apporté, mais plus efficacement, notamment en termes de coût.

Puis est arrivée la customisation de masse, et soudain la customisation de masse a fait la différence, parce que la customisation de masse permettait le choix, les choix du consommateur au milieu des contraintes. Aussi, en d’autres termes, vous aviez tous ces composants en flux tendu. Le travail continue comme avant, mais vous donnez le choix au consommateur. Alors l’industrialisation a commencé à changer, elle a commencé à incorporer la diversité. Ce n’était pas la seule manière de faire. Et aujourd’hui je pense que ce qui est en train d’arriver, c’est la diversité absolue à travers l’impression 3D.

Je ne dis pas que ça a tout bouleversé, mais il y là une transition. Pour revenir à diversité ou homogénéité, nous avons commencé à nous éloigner de l’homogénéisation il y a 30 ans. Et nous avons… et c’est raison de plus pour laquelle j’ai écrit le livre. Parce que j’étais malade de voir les gens ne pas comprendre, ou préférant ne pas voir, ou accepter le fait que cela s’est déjà passés dans la première phase d’éloignement de l’industrialisation rigide.

L’industrialisation a commencé à devenir autre chose. Elle a commencé à devenir plus distribuée, plus diversifiée et a permettre davantage de choix. C’est autre chose que de dire diversité, diversité tout le temps, et la question devient “où en est l’industrialisation ?”, et en fait l’industrialisation a commencé à le faire. Elle a commencé à s’adapter à plus de diversité et à offrir un choix plus grand.

Et ainsi, la customisation de masse était un pas dans la bonne direction, et pour que la customisation de masse fonctionne, vous devez, vous savez, vous devez obtenir l’adhésion des gens et l’agilité nécessaire pour que cela marche. Il y a donc un paradoxe ici, parce que pour que cette diversité soit rendue possible, vous devez avoir une certaine dose de conformité avec les processus. Mais c’est une conformité choisie.

Les gens ont compris l’agilité, l’agilité dans le service client et l’orientation client, et le pourquoi de la collaboration, d’une collaboration très étroite. Je m’arrête là, parce que ce que j’essaye de me figurer, c’est homogénéité, non, diversité, oui. Mais ensuite je pense que la question intéressante est comment nous organisons-nous alors, comment nous organisons)nous pour cette diversité, et ce que cela signifie. Aussi, je pense, la diversité, oui.

Autres vidéos

AM McEwan - Why can't you be part of the company alumni?

AM McEwan - Why can't you be part of the company alumni?

Si les entreprises s'impliquaient dans l'éducation, mais dans l'éducation du point de vue de ce dont je viens de parler, développement des compétences et aptitudes, vous aidez les gens à mettre en question, à raisonner. Maintenant, c'est en réalité quelque chose de dangereux, parce qu'une fois que vous avez commencé, vous commencez à les mettre en question, et à évaluer les politiques et les actions, mais en d'autres termes, mais je pense qu'en fait ce que vous réalisez, c'est que[...]
AM McEwan - Education is about teaching people to think critically

AM McEwan - Education is about teaching people to think critically

Ce qui est crucial Thierry, et nous en revenons aux compétences. Les compétences et l'éducation, l'enseignement supérieur, devrait - je veux dire que si l'éducation n'a qu'un objet, certainement dans les études supérieures, c'est d'apprendre aux gens à penser de façon critique. Vous savez, il n'y a rien d'autre. Il ne s'agit pas du contenu, il s'agit de la manière dont vous considérer le contenu, et de ce que vous en faites. Il s'agit de votre critique, de votre adaptation,[...]
AM MCEwan - Curation? the bigger question is skills and willingness to dig deep

AM MCEwan - Curation? the bigger question is skills and willingness to dig deep

Je pense, okay, il y a deux réponses qui me viennent à l'esprit. La curation, en un sens... le livre, le livre que je viens de finir et ai passé deux ans à écrire était un exercice de curation. Bon, je ne faisais pas de curation pour les autres, mais pour moi-même. Ce à quoi j'ai pensé ? Quels étaient les points que je reliais depuis une perspective longitudinale, d'il y a trente ans à maintenant. Et quels étaient les[...]

Comments over the web

Loading Facebook Comments ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *