AM McEwan – Why can’t you be part of the company alumni?

Si les entreprises s’impliquaient dans l’éducation, mais dans l’éducation du point de vue de ce dont je viens de parler, développement des compétences et aptitudes, vous aidez les gens à mettre en question, à raisonner. Maintenant, c’est en réalité quelque chose de dangereux, parce qu’une fois que vous avez commencé, vous commencez à les mettre en question, et à évaluer les politiques et les actions, mais en d’autres termes, mais je pense qu’en fait ce que vous réalisez, c’est que si vous avez des gens qui travaillent dans votre entreprise qui ne savent pas pense – non, ce n’est pas le bon terme Retirez ça, ce n’est pas qui ne savent pas penser, mais qui pourraient bénéficier d’avoir leur capacité de mettre en question et de réfléchir de façon critique aiguisées. Cela voudrait dire que l’énorme richesse de réflexion qui existe en-dehors de l’entreprise y entreraient Moneygram fees filtrées par ces compétences significatives.

Cela vient donc au bénéfice des personnes qui travaillent dans l’entreprise, mais en réalité cela bénéficie au business, n’est ce pas ? Parce que ce que vous avez, ce sont des gens compétents qui scannent… scannent votre environnement. Ils sont parfaitement sensibles aux menaces et aux possibilités de manière informée et sophistiquée, pourquoi est-ce que ça ne serait pas bon pour votre business ?

Aussi oui, je pense que cela boosterait le business en tant qu’entité collective. Et cela serait certainement bénéfique pour les gens à cause de cela. A nouveau, c’est ce que j’essaye de faire avec la Smart Work Company, c’est réellement donner des compétences aux individus. Ce qui signifie que si vous avez des gens qui ont un niveau de réflexion supérieur et des compétences sociales, parce qu’il s’agit aussi de compétences sociales, il s’agit de comment vous échangez avec vos pairs, de comment vous échangez avec les parties prenantes, de comment vous échangez avec les clients, il s’agit de comment vous menez des conversations et des dialogues. Si vous, en tant qu’entreprise, commencez à vous préoccuper de ces compétences, alors vous avez une force de travail au top niveau, vous savez.

Si vous vous dites, comme le font beaucoup d’entreprises technologiques, j’ai été par exemple programmeur pendant de longues années, et l’argument contre les heures de formation étaient que nous quitterions l’entreprise. Eh bien, voulez-vous des programmeurs à demi illettrés ? ou bien voulez-vous, pour le temps que nous passons ici, que nous soyons au top niveau, en quel cas vous devriez nous payer de la formation. Et oui, vous le savez, d’ici un an ou deux, il se peut que nous partions ailleurs.

Ainsi, si nous partons, emmenant nos compétences avec nous, nous emmènerons aussi la bienveillance de l’entreprise qui nous a aidé à développer nos compétences. Et je pense que dans ce monde connecté, rester en contact avec des gens qui ont fait partie de votre entreprise et sont maintenant ailleurs, ce sont toujours vos ambassadeurs. S’ils ont eu une bonne expérience en travaillant avec vous, ils saisissent une autre opportunité. Ils font ensuite partie de vos anciens, si vous voulez.

Vous savez, lorsque vous allez à l’université, vous quittez l’université; vous faites toujours partie des anciens ? Pourquoi ne pourriez-vous pas faire partie des anciens de l’entreprise, ainsi quand ils partent, ils sont vos ambassadeurs ? Et je pense, c’est une bonne question Thierry. Je n’y avais pas encore pensé. J’y vois des bénéfices. Je ne pense pas que beaucoup s’y aventureront, je ne sais pas. J’espère qu’ils le feront, parce que sinon, ils courent à la faillite.

Autres vidéos

AM McEwan - Education is about teaching people to think critically

AM McEwan - Education is about teaching people to think critically

Ce qui est crucial Thierry, et nous en revenons aux compétences. Les compétences et l'éducation, l'enseignement supérieur, devrait - je veux dire que si l'éducation n'a qu'un objet, certainement dans les études supérieures, c'est d'apprendre aux gens à penser de façon critique. Vous savez, il n'y a rien d'autre. Il ne s'agit pas du contenu, il s'agit de la manière dont vous considérer le contenu, et de ce que vous en faites. Il s'agit de votre critique, de votre adaptation,[...]
AM MCEwan - Curation? the bigger question is skills and willingness to dig deep

AM MCEwan - Curation? the bigger question is skills and willingness to dig deep

Je pense, okay, il y a deux réponses qui me viennent à l'esprit. La curation, en un sens... le livre, le livre que je viens de finir et ai passé deux ans à écrire était un exercice de curation. Bon, je ne faisais pas de curation pour les autres, mais pour moi-même. Ce à quoi j'ai pensé ? Quels étaient les points que je reliais depuis une perspective longitudinale, d'il y a trente ans à maintenant. Et quels étaient les[...]
AM McEwan - Industrialization has started to incorporate diversity

AM McEwan - Industrialization has started to incorporate diversity

Oui, il y a eu une manière optimale. Lorsque vous construisez un navire, c'est un énorme investissement, qui requiert un écosystème de fournisseurs, l'ingénierie de la fourniture d'acier, et les ingénieurs et l'appareillage et tout le reste. Vous n'allez nulle part sans cela. Les gens doivent venir là où il y a du travail, et on seulement là où il y a du travail, mais ils vivent dans la même ville. Et j'ai grandi dans une ville qui était en[...]

Comments over the web

Loading Facebook Comments ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *