Tag Archives: michel rocard

Visionner les vidéos

Michel Rocard - La culture est là dedans

Michel Rocard - La culture est là dedans

J'ai tendance à vous faire une réponse générale post monétariste. Doctrine monétariste : l'État est de trop, on n'en a pas besoin, le marché s'équilibre automatiquement, et ses équilibres sont optimaux. Tout ça sous la condition, ils se sont trompés d’accord, mais ils ont façonné des mentalités qui conditionnent toujours les États-Unis, le Japon… De moins en moins le FMI, qui est le premier à commencer à comprendre. Et la Grande-Bretagne, qui ne pense que comme ça. Ça fait du[...]
Michel Rocard - L'un des plus grands industriels du monde

Michel Rocard - L'un des plus grands industriels du monde

Tout au long de la période, l'un des plus grands industriels du monde, et même en quantité stricte le plus gros, est un constructeur automobile américain qui s'appelle Henry Ford. C'est un copain d'Hitler. C'est un paternaliste ombrageux, para facho. Mais, forte éthique, et énorme intelligence et conscience du fonctionnement du système. Dans les héritages qu'on a de ce type pas très sympathique, il y a cette phrase : «pour bien marcher le capitalisme a besoin d'avoir aussi peu que[...]
Michel Rocard - A propos des entreprises publiques

Michel Rocard - A propos des entreprises publiques

Le bien public, c'est autre chose. C'est une priorité qui exclut même toute référence à l'unité de son augmentation. Ce qui ne serait pas le cas d'une entreprise associative, à finalité collective et lucrative, mais pas lucratif pour les personnes. Ça c'est une première chose. La seconde, c'est que vous avez aussi mélangé public et privé ; pas sûr non plus que ce soit complètement permanent. Je ne suis pas sûr qu'en conception, il soit nécessaire d'admettre qu'une entreprise puisse être[...]
Michel Rocard - On est entrés dans la spéculation

Michel Rocard - On est entrés dans la spéculation

En économie réelle, il est évident que la sphère financière doit s'occuper de fournir les moyens financiers de toute l'économie réelle, c'est-à-dire gérer les dépôts, gérer les recettes, assurer les dépenses, et donner aux dépôts, tant des particuliers que des entreprises, une sécurité absolue. D'où mon insistance à revenir au Glass-Steagall. Mais on a aussi besoin de financer l'investissement, disons, donc le risque. Et le problème qui  s'est posé à la profession bancaire en tant que profession, à la science[...]
Michel Rocard - L'entreprise par adhésion

Michel Rocard - L'entreprise par adhésion

Pour se limiter un peu, il faut écrire que les entreprises doivent être sensibles aux indications données, un, par la science, et deux, par les pouvoirs publics, sur son environnement. Et puis vient le cœur de l'affaire, qui est les relations internes entre tous les participants d'un même projet économique d'une même entreprise. Une coopérative et d'une mutuelle sont des entreprises. Il faut encore que ce soit précisé. Ce qui veut dire que le but lucratif ne peut pas être[...]
Michel Rocard - Les trois fautes de l'économie

Michel Rocard - Les trois fautes de l'économie

Dans les bilans d'entreprises, on ne tient compte que des stocks, évaluables aux monnaies. Mais à la sortie les pollutions, à l'entrée les prélèvements de ressources, et surtout, l'évolution qu'elle entraîne - j'allais employer le mot de dégradation, mais il est trop normatif - dans les rapports humains, rejaillit sur la société entière. Le problème de l'absolutisme du commandement, de la participation à la décision, se pose aussi bien dans l'entreprise qu'ailleurs, et je suis pas sûr qu'il faille en faire[...]