Continuons

A partir de l’ensemble des réflexions recueillies depuis la naissance du projet, nous avons pu élaborer et publier notre premier rapport: Social Business, de quoi s’agit-il réellement ?, que vous pouvez télécharger ici.

Plutôt que d’essayer de répondre aux nombreuses questions soulevées par la nouvelle nature hyper-connectée du monde de l’entreprise, nous avons tenté de gratter au-delà de la surface et de remettre en question nos a priori sur la nature du travail. Technologie, culture, identité et rôle des organisations, font partie des principaux sujets sur lesquels nous allons devoir nous pencher afin d’être capables de construire, ou de participer à la construction, des entreprises durables pour les années à venir.

En participant à la remise à plat de ces sujets, la première phase du projet Future of Collaborative Enterprise nous a permis d’élargir notre champ de vision, et de re-formuler la plupart de nos questions initiales à la lumière des réflexions recueillies.

Elargir notre vision nous a également conduits à re-formuler l’enjeu initial du projet: les entreprises ne sont-elles pas collaboratives depuis le début ? Remettre la collaboration au coeur du débat signifierait ainsi juste déplacer le curseur, et donc ne pas entièrement rendre compte de la transformation profonde à laquelle elles sont confrontées pour répondre à la complexité, et ne pas envisager l’ensemble des formes que prendront les organisations dans un monde hyper-connecté. Nous avons donc renommé notre projet “Future of [Collaborative] Enterprise” pour refléter notre objectif.

Nous soumettons à présent ces nouvelles questions à davantage d’experts et de penseurs, pour une seconde série d’interviews dont la matière permettra, nous l’espérons, une meilleure compréhension de ce qui est nécessaire pour faire fonctionner l’entreprise de demain…